Le(s) reste(s)


J'ai bien ma p'tite idée ^^









 Merry Saladas
(cop. Stéphane Massa-Bidal)








Eté épicé ou pas épicé, that is the cul-estion ...









Boire la tasse avec classe, c'est ça l'effet aquatique !










Trop de cinéma ...
 
 ... (via Claude-Ursula) café froid !







Qu'elle mange du pain à même la plancha
 ou boive de la vodka
Jessica, ouh la la !!!







Pâck me five !
Bouffématrices ! Vous me ferez 10 Pater et 15 Ave Guetta
(via Claire staying alive)









Allôôô ? (photos all cop.) Leta Sobierajski ?
Oui, eat's ici !













Cookin' alive !
(Spider Baby so Hungry)










En technicolor, c'est encore meillor !
(Maurizio Cattelan and Pierpaolo Ferrari for The New York Times)








Un p'tit Mashed Potato ?
via Tall Olivier Jaclot
 
qui sait aussi twister les pastèques Oh ^^











moteur de huit heures ?
© Laurie LIPTON








 Un amuse-bouche en cul de poule vinaigrette ?
 
en cul de sucette ?
en cul de sucrette ?
(via Stéphane Hard Candy)










Il reste de la crème caramel ?

(via Pascal sans les mains !)









le pétillement de la manducation










En avril, ne te décharne pas d'un fil
 Franck Lestard - Domi Nostrae


et ravale tes larmes indélébiles
Jean-Luc Navette - MLIS








Winter is dining









Fast and furioso !
  ©Harry Peccinotti picoré à Pascal Picco








ben tiens, et y a plus d'saisons !








Encore une flamande géniale !

Les peintures de Cindy Wright


 
Cindy Wright peint la chair...






Au boulot !













et c'est là que Charlie fait un pied de nez, na !


















Quand y en a marre, 









Un Picasso, des pique-assiettes
(Une Tilda, des crocs pas las)








Dead or alive
(grâce à Claude-Ursula ^^)









Le Pot-au-feu de Serrault 
dans La Gueule de l'autre













La femme à la tête de choux...selon Jean Lecointre


Jean Lecointre



Jean Lecointre



Jean Lecointre






 Quoi ? Nous ? Des quiches ?

 









Le Mangeur de pâtes, Luca Giordano









 Non mais quelles crâneuses ...








Fuir ou manger, telle est la question ...











(La) Loi(du dé)sir










 Dans la cuisine de Mariell Amélie jamais on ne s'ennuie (merci Emmanuelle Gui, Ouais)









les petites dames appétissantes de Camila Valdez








Pauline en Karl Lagerfeld,
http://www.paulinefashionblog.com/










Ce petit poulpe vous fait "envie" ??
Keng-lye


Et pourtant : il n'est pas ... réel !!
la preuve ici






Ce que nous mangeons...
VRAIMENT
© Peter Augustus

© Peter Augustus

© Peter Augustus









Chez Frédéphie selon Sein Jean, les spaghetti donnent envie !










 Hey Jo(n, attends la Monica ^^),  j'ai les crocs !
Wild Wild Ouaf !













...pour ceux qui n'auraient pas encore vu ce petit film (tellement stimulant !) sur Anaïs, la jeune herboriste de 24 ans qui se bat pour cultiver ses plantes et faire ses tisanes avec amour et acharnement...
et pour la soutenir c'est là









Plaisir d'offrir, joie de cuisiner











Lucien Lorelle





ça va être ta Fête Mamounette ! 
Et illico Topito
(via Bénédicte vds/(en)d(i)v(e)s)









On se régale









It's raining men ! ... and food ^^










...les carottes au hammam...










Arnaud Deroudilhe sur le grill








Yijung Liao






...une autre façon de présenter la salade caprese
tomates cerises//mozzarella//roquette//fleur de sel// poudre de
céleri// poivre du moulin & huile d'olive...
... et le dessert qui va avec  ;)








et les cactus cakes,
 © ??? - mais merci à Patricia qui a transmis la photo






On se calme, y aura à manger pour tout l'monde !










C'est sûr, les P'tites Bouffeuses ont mauvais genre
 (spèce de Camgirls , tiens!)








la surprenante  robe chou rouge de








A la table de











Julie Delpy, breakfast at Manhattan 






Oups ! J'ai bu trop de vin de messe ^^
 Andres Serrano : Immersion Piss Christ





















Ce soir je dîne avec Hannibal Lecter, c'est-y pas pop (et esthétiquement so da comme tout le blog)




























Happy New DégobYear !










Si avec ça vous ratez votre soirée, pu...rée !










Guy Bourdin







Tim Walker,
 le photographe fantasque et gourmand







"Pieds nus sur les limaces",
rien ne vaut une bonne religieuse 
dégustée dans un cimetière pâtissier...










"Un vendredi.
 Deux estomacs vides.
Une pause déjeuner.
Deux ventres qui s'expriment.
Une envie de gras.
Deux foies solides.
Un burger"
Complètement Fat & Furious ces Burgers Maniacs !!!!
(Et une p'tite bouchée pour la Reine Christelle ^^)










Silke Baltruschat, tribute to Jeff koons





















 
Samedi : dépeçage- repassage
© Jesse Lenz








Pas besoin de bavoir quand on a la chance d'avoir 
des beard and glasses pas superfétatoires ^^











"St. Sebastian" hors d'oeuvre plate,2009 ,
porcelain, gold,43cm/ 28cm/ 9cm 
© Georgi Djongarski 








....Lorsque Vanishing waves inspire à Jim Delarge
 ce très beau mariage 
de  Georges Bataille (Le Tombeau) avec Kristina Buožytė ...


Contrepoint # 2











Bouteilles pailletées pour rituels vaudous © MCC/ CMC, Marie-Louise Deruaz









"Quand j' veux faire un gueuleton fin
Je vais chez mon médecin
J' lui demande une consultation
Pour qu'il m' dise "Attention
Faut supprimer la bonne chère
Et suivre un régime sévère"

Mais c'est bon
C'est si bon
Quand c'est défendu"


C'est pas moi qui le dis, mais Marie 
(et le non moins vicieux Vice Deforme aussi, à l'envi(e) ;))











fromage ou dessert ?
Goodnight Lou










("photo de famille" , origine inconnue (?) , transmise très gentiment par Frédérick Houdaer)







P'tit coup de blues ?








Jacques Bosser







Je ne peux que vous conseiller une promenade sur ce site:
un hommage à la cuisine de toutes les grand-mères...
(et merci à Gabriele Galimberti , auteur de ce magnifique "Delicatessen  with love")




Delicatessen with love







le chou par Cy Twombly,




et façon  Yasuhiro Suzuki,










...et on aime les nappes à carreaux !

Julia Bornefeld







Wake-up ! C'est l'heure des hors d'oeuvre ...
(Francis Blanchemanche en a encore -jamais assez- remis une  belle tranche ^^)








Sushi, Feng Lu







Plus besoin de manger maintenant que j'ai (presque) retrouvé la foi ^^

Thank you so much for this kind of comments about House of Guadalupe, much appreciated.
Pam SoYou : You're welcome ! I'm an atheist, but your shop has almost restored my faith ;)
House of Guadalupe - Mexican Folk Art : Hahaha! Good news  ;)







salade...
de fruits ?
Marilyn par Bert Stern









Jezabel Nekranea

Jezabel Nekranea











Carl Warner et ses "foodscape"








Charles Rozier







Lilac Madar











Allez, juste un dernier verre ... une belle fille comme vous











daenerys targaryen








Tea time !!!
(Ellen von Unwerth)







Tiens, voilà d'la saucisse !
Tony Matelli - Meat Head






"Sipsi the cat "
retrouvez le ici








Attention aux sucres cachés !
Rayon Liu Bolin









"Même lorsqu'elle mange des carottes, elle donne envie !"
Tu l'as dit Frédéphie !






Quand y en a marre, y a malabar !
 Oué, la pêche !






Mangez des pommes !
... et (photo)matez Pierre et Gilles  
(cop. Bãzãr Edition / Pierre et Gilles)










Hé ben ! C'est du joli !
Recettes pour Gastronomes avertis de la Contrepétographie













vu sur Arte






Un p'tit café ?









Que ne suis-je à (merci Frédérique De) Biarritz 
pour cookinparty daily en bikini ...

(au lieu de cookintristoune en doudoune à Lugdunum)














Ben, on mange ...









Toujours à la pointe des techniques culinaires redondantes









 La cuisine design sans les mains !
Charlotte Perriand sans les gants !













Votre (Gaël De)pauw, vous la voulez à point ? 
 Non, bien bleue !







pour ne pas parler la bouche pleine...

Toilet Paper Magazine









PUB !










On s'essuie quand on a mangé (Miss) dirty (Martini)^^






Un bon civet de lapin pour Pâques ? ... pas gagné ...
 







Et Sebastian Errazuriz créa (la planche à découper
l'homme et la femme affamés
(Best Half  in my Kitchen ^^)





Linder Sterling,
femme-objet ou femme-bouffe ;-)







Quoi ? Y a plus rien à manger ????? 
Tu veux vraiment me faire pleurer comme une fontaine ?








Broutons juste !
(double merci David ! ;))










Nick, en cuisine, c'est pas un Cave !







Et ... 
L'art, l'orange (et la p/nourriture)
pour le bar à oranges de Michel Blazy !








Rocky Horror Eat More Show !










Tiens, je m' ferais bien un homa...AAArgh !












One day /// One monster, Royal Glamsters








Equipe Testing des colorants alimentaires, OK !








 Stri(es)ctement Noir !
 Le Chocolat est une couleur qui Soulages








Chicken, run !
Olivier Culmann Une vie de poulet




La preuve qu'on naît dans les choux, et qu'on finit par manger les [salades] par la racine :

Natasha Lesueur (pas lesieur !!)






La banane Katerine, so divine !





 

Parfaite alliance de l'art, de la gastronomie et du vin dans cet ancien numéro de Artpress 2 à mettre entre toutes les mains (et puis en couv' un chef japonais lyonnais, que demander de plus ?!! ) !
katsumi Ishida - restaurant En mets fais ce qu'il te plait










mais tu peux me manger !








 « Un homme sans maquillage ressemble 
à un gâteau sans glaçage. »
Klaus Nomi (extra pâtissier aussi)




  

Manger du chocolat à s'en lécher les doigts !









Manger des petits pois à s'en faire des crises de foie !
 
"Ma vie est un pois perdu parmi des milliers d'autres pois"
Yayoi Kusama








...encore l'Atelier des garçons...mes deux "chopines" !

A droite, chopine de  la série Almodovar...










 La soupe aux poireaux de Duras

"On croit savoir la faire, elle paraît si simple et trop souvent on la néglige. Il faut qu’elle cuise entre quinze et vingt minutes et non pas deux heures -toutes les femmes françaises font trop cuire les légumes et les soupes. Et puis il vaut mieux mettre les poireaux lorsque les pommes de terre bouillent: la soupe restera verte et beaucoup plus parfumée. Et puis aussi il faut bien doser les poireaux: deux poireaux moyens suffisent pour un kilo de pommes de terre. Dans les restaurants cette soupe n’est jamais bonne: elle est toujours trop cuite (recuite), trop « longue », elle est triste, morne, elle rejoint le fond commun des « soupes de légumes » -il en faut- des restaurant provinciaux français. Non, on doit vouloir la faire et la faire avec soin, éviter de « l’oublier sur le feu » et qu’elle perde aussi son identité. On la sert soit sans rien, soit avec du beurre frais ou de la crème fraîche. On peut y aussi ajouter des croûtons au moment de servir: on l’appellera alors d’un autre nom, on inventera lequel: de cette façon les enfants la mangeront plus volontiers que si on l’affuble du nom de soupe de poireaux aux pommes de terre. Il faut du temps, des années, pour retrouver la saveur de cette soupe, imposée aux enfants sous divers prétextes « la soupe fait grandir, rend gentil, etc). Rien, dans la cuisine française, ne rejoint la simplicité, la nécessité de la soupe aux poireaux. Elle a dû être inventée dans une contrée occidentale un soir d’hiver, par une femme encore jeune de la bourgeoisie locale qui , ce soir-là, tenait les sauces grasses en horreur -et plus encore sans doute- mais le savait-elle? Le corps avale cette soupe avec bonheur. Aucune ambiguïté: ce n’est pas la garbure au lard, la soupe pour nourrir ou réchauffer, non, c’est la soupe maigre pour rafraîchir, le corps l’avale à grandes lampées, s’en nettoie, s’en dépure, verdure première, les muscles s’en abreuvent. Dans les maisons son odeur se répand très vite, très fort, vulgaire comme le manger du pauvre, le travail des femmes, le coucher des bêtes , le vomi des nouveaux nés. On peut ne vouloir rien faire et puis, faire ça, oui, cette soupe-là: entre deux vouloirs, une marge très étroite, toujours la même : suicide. » Sorcières © 1976









Juliette Greco, La Cuisine










Les superbes créations de l'atelier des garçons










As long as the world needs a warrior soul - Jan Fabre









Royal Glamsters






















































































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire